Langue
Bonjour ! 👋

Votre langue actuelle :

Autres langues disponibles :

Blog

Conseils de vie

blog-featured-La signification symbolique des blessures
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Les blessures, les accidents... Et si ce n'Ă©tait pas un hasard...? Avez-vous dĂ©jĂ  eu l'impression que la vie essayait de vous parler ? Que ce soit Ă  travers un Ă©vĂ©nement, un imprĂ©vu, une blessure, une maladie ? Qu'elle vous donnait un "signe"... ? Si oui, alors votre intuition a vu juste... Car derriĂšre chaque accident, chaque blessure que nous rencontrons sur notre chemin, il y a un sens profond... Des clĂ©s pour rĂ©ajuster notre vie dans une meilleure direction... 🔑

Les accidents, les blessures

Pensez Ă  la derniĂšre fois que vous vous ĂȘtes blessĂ©… Vous avez peut-ĂȘtre fait tomber quelque chose sur votre pied, ou vous vous ĂȘtes coupĂ© en cuisinant ou vous avez “trĂ©buchĂ©”. Peut-ĂȘtre avez-vous Ă©tĂ© piquĂ© par un insecte lors d’une belle journĂ©e en plein air ou ĂȘtes-vous rentrĂ© Ă  la maison avec un coup de soleil… Saviez-vous que tous ces scĂ©narios contiennent une signification, des messages sur nos pensĂ©es, nos sentiments et nos comportements ?

Dans la formation IRSS, les Ă©tudiants apprennent le symbolisme non seulement dans les rĂȘves mais aussi dans les situations de la vie quotidienne. Lors de l’analyse d’une blessure, d’une maladie ou mĂȘme d’un “accident”, plusieurs facteurs doivent ĂȘtre pris en compte. Tout d’abord, nous pouvons examiner de maniĂšre gĂ©nĂ©rale le cadre : le moment et le lieu, quelles Ă©taient nos pensĂ©es ou Ă©motions au moment de la blessure. Selon que l’on se blesse au bureau pendant la journĂ©e de travail ou en sortant le soir avec des amis, l’interprĂ©tation sera diffĂ©rente. Bien sĂ»r, on peut toujours amĂ©liorer notre sĂ©curitĂ© de façon concrĂšte, en amĂ©liorant certaines normes au travail par exemple ou en s’Ă©quipant diffĂ©remment selon les types d’activitĂ©s. Toutefois, mĂȘme malgrĂ© cela, nous pouvons toujours comprendre le sens profond d’une blessure, ce qu’elle nous apporte comme information au plan symbolique.

Une session de sport… trop intense ?

Voici un exemple basĂ© sur le tĂ©moignage d’un Ă©tudiant de l’IRSS, qui s’est rĂ©cemment blessĂ© au mollet lors d’un cours d’arts martiaux en groupe. Le fait de se blesser en faisant de l’exercice est liĂ© Ă  notre volontĂ©, Ă  notre dynamisme. Comme la blessure s’est produite dans un contexte de groupe, elle est liĂ©e Ă  la maniĂšre dont l’Ă©tudiant se rapporte aux autres et aux Ă©changes dans un contexte de groupe. Cela diffĂšre d’une blessure lors d’une activitĂ© individuelle, par exemple, qui indiquerait plutĂŽt une tendance Ă  se pousser individuellement.

Chaque partie du corps a Ă©galement son propre symbolisme. Certaines d’entre elles sont probablement connues intuitivement ou peuvent ĂȘtre comprises, comme le lien de la gorge avec la communication, nos mains reprĂ©sentant la façon dont nous donnons et recevons, et le cƓur symbolisant l’aspect moteur de notre Ă©nergie vitale (le coeur assurant concrĂštement la fonction d’une pompe) qui peut aussi ĂȘtre en relation avec notre façon d’aimer. Le dictionnaire Source Code est une ressource fantastique pour dĂ©couvrir la signification profonde des signes et des symboles. Mais mĂȘme sans ce dictionnaire, si nous ne connaissons pas la signification de quelque chose – dans le cas prĂ©sent, une partie du corps – il peut ĂȘtre utile de faire des recherches en ligne. Nous pouvons alors prendre ce que nous avons appris sur ses propriĂ©tĂ©s physiques et l’appliquer comme un symbole, un Ă©tat de conscience existant en nous.

La jambe : notre façon d’avancer dans la vie

Les muscles de la jambe supĂ©rieure sont parmi les plus grands et les plus forts du corps, ils sont donc liĂ©s Ă  la puissance et Ă  la force dans notre façon d’avancer. Le mollet, quant Ă  lui, a trait Ă  la propulsion – il nous pousse littĂ©ralement vers l’avant lorsque nous faisons un pas. (C’est le mouvement que faisait l’Ă©lĂšve lorsqu’il s’est dĂ©chirĂ© le muscle du mollet). Ainsi, si les jambes reprĂ©sentent gĂ©nĂ©ralement la façon dont nous avançons dans l’action, les mollets reprĂ©sentent spĂ©cifiquement notre Ă©nergie initiale dans cette action. Les muscles du mollet sont Ă©galement importants pour l’Ă©quilibre, la posture et la stabilitĂ©.

MĂȘme la gauche et la droite ont des significations spĂ©cifiques : le cĂŽtĂ© gauche est liĂ© au monde intĂ©rieur et le cĂŽtĂ© droit au monde extĂ©rieur. Dans le cas prĂ©sent, c’est la jambe droite qui a Ă©tĂ© blessĂ©e, il s’agit donc d’une action concrĂšte, physique, par opposition Ă  une progression intĂ©rieure plus figurative.

Lorsque la blessure s’est produite, les Ă©lĂšves se tenaient en cercle – renforçant ainsi le lien avec le groupe – autour de l’enseignante qui venait d’expliquer une technique. Elle s’est tournĂ©e vers notre Ă©lĂšve pour lui demander de l’aider Ă  faire la dĂ©monstration. L’Ă©lĂšve se souvient que “Ă  ce moment-lĂ , je me suis lancĂ© vers elle avec enthousiasme – trop – et je me suis fait mal. Je voulais faire du bon travail aux yeux de mon professeur, avec qui j’ai une trĂšs bonne relation et que j’admire, mais aussi devant les autres Ă©lĂšves.”

Les mémoires

Ici, nous pouvons comprendre un peu mieux l’Ă©lĂšve en termes de mĂ©moires : les expĂ©riences, les pensĂ©es et les Ă©motions qu’il porte en lui, mĂȘme inconsciemment. Une partie de son ĂȘtre Ă©tait en contact avec des mĂ©moires de recherche d’approbation, de sentiment d’appartenance et de besoins de reconnaissance. Parfois, ce besoin trĂšs fort pousse l’Ă©tudiant Ă  entrer dans l’action de maniĂšre trop impulsive et trop Ă©nergique. Cela peut dĂ©stabiliser sa progression et, paradoxalement, finir par la bloquer.

Si nous pouvons considĂ©rer les blessures comme des messages sur les parties de nous-mĂȘmes que nous devons travailler, alors la gravitĂ© d’une blessure subie correspond Ă  l’urgence et l’intensitĂ© des mĂ©moires enregistrĂ©es en soi. Une simple Ă©gratignure indiquerait l’existence d’un lĂ©ger pourcentage auquel la personne blessĂ©e doit ĂȘtre attentive, comme un petit rappel pour recalibrer son Ă©nergie et attitude. Dans le cas prĂ©sent, mĂȘme si la blessure aurait pu ĂȘtre bien plus grave, la dĂ©chirure musculaire a suffisamment handicapĂ© l’Ă©tudiant pour qu’il prenne conscience de la nĂ©cessitĂ© de faire le point et de voir ce qu’il fallait changer.

La réparation

Le fait de devoir passer par le processus de rĂ©tablissement progressif avec acceptation et patience a mis en lumiĂšre d’autres choses Ă  comprendre. “Plus d’un de mes partenaires d’entraĂźnement m’a fait remarquer que mon corps insistait pour se reposer”, admet l’Ă©tudiant. “Et je suis quelqu’un qui veut toujours faire “tout ce qu’il faut”. Le fait de devoir faire les choses plus lentement m’a Ă©galement fait rĂ©aliser Ă  quel point je me prĂ©cipite souvent.”

Le fait d’ĂȘtre blessĂ© peut aussi, de maniĂšre surprenante, nous amener Ă  reconnaĂźtre ou Ă  apprĂ©cier ce dont nous n’Ă©tions pas conscients auparavant, car l’accident amĂšne une intĂ©riorisation “forcĂ©e” en comparaison au mouvement trop Ă©missif qui entraine la blessure. L’Ă©tudiant a dĂ» s’appuyer fortement sur ses partenaires d’entraĂźnement juste aprĂšs sa blessure : “Je me suis senti trĂšs bien accompagnĂ©… cela m’a rapprochĂ©e de ce groupe particulier”, dĂ©clare l’Ă©tudiant. “En fait, cela m’a aidĂ© Ă  comprendre qu’il est normal de compter sur les autres, et cela m’a aussi fait du bien de partager mes sentiments de gratitude”.

La vie en symboles… 🙂

La prochaine fois que vous vous retrouverez avec une blessure, vous vous sentirez peut-ĂȘtre frustrĂ© et vous vous direz : “C’est juste une de ces choses qui arrivent”
 Mais regardez plus loin 🙂. Acceptez-la comme une occasion de rĂ©flĂ©chir Ă  tous les aspects de ce qui s’est passĂ©, ainsi qu’aux pensĂ©es et aux sentiments qu’elle suscite en vous.  Pourquoi la vie a-t-elle crĂ©Ă©e une limitation ? Ensuite, vous pouvez travailler Ă  transformer ce qui est nĂ©cessaire pour dĂ©velopper vos qualitĂ©s et vous amĂ©liorer en tant que personne, sans dramatiser et en faisant de votre mieux intĂ©rieurement et concrĂštement…

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-cest-quoi-lecoute-symbolique
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Avez-vous dĂ©jĂ  eu l'impression que quelqu'un entendait ce que vous dites, mais sans rĂ©ellement Ă©couter ? Êtes-vous vous-mĂȘmes parfois distrait(e) lorsque quelqu'un vous parle ? Êtes-vous rĂ©ellement, sincĂšrement prĂ©sent ? Ou y a-t-il une partie de vous qui essaie d'accĂ©lĂ©rer, de contrĂŽler ou d'Ă©chapper Ă  la conversation... ? Vous ĂȘtes-vous dĂ©jĂ  demandĂ© comment font certaines personnes, pour avoir cette Ă©coute attentive qui donne l'impression que rien d'autre n'existe autour, juste le temps de cet Ă©change... Qui sont pleinement prĂ©sents ? C'est l'Ă©coute symbolique, l'Ă©coute avec les symboles... Qui fait comprendre les rĂ©alitĂ©s cachĂ©s, et nous permet de connecter profondĂ©ment avec l'autre...

Les symboles

La dĂ©finition et la signification des symboles – ce que nous appelons le langage symbolique – sont l’une des pierres angulaires de la comprĂ©hension du fonctionnement de la conscience humaine. Ce langage se rĂ©vĂšle essentiellement Ă  travers les rĂȘves, que nous apprenons patiemment Ă  dĂ©coder, afin de comprendre les messages qui nous sont dĂ©livrĂ©s pour nous guider dans nos projets, nos choix, nos dĂ©cisions, nos actes, nos paroles


Le Centre d’enseignement et de recherche UCM a publiĂ© pour cela le Dictionnaire Le Code Source, une rĂ©fĂ©rence passionnante, incontournable, fondamentale, grĂące Ă  laquelle il devient possible d’apprendre et comprendre, de maniĂšre autonome, les signaux de notre inconscient, les clĂ©s de nos mĂ©moires


Ainsi, il devient “facile” – de plus en plus avec le temps – de faire la lumiĂšre sur nos zones sombres, notre invisible, les rĂ©gions enfouies en nous qui ne se dĂ©couvrent que si l’on dĂ©cide vĂ©ritablement de marcher vers elles.

Mais dans le souhait profond de se connaĂźtre spirituellement se cache parfois une tendance rĂ©pandue de “voir juste l’invisible”, c’est-Ă -dire de ne s’intĂ©resser plus qu’Ă  ce qui se passe dans le monde intĂ©rieur, avec la consĂ©quence logique de s’Ă©loigner de la prĂ©sence concrĂšte du quotidien, Ă  se lasser de la rĂ©alitĂ© environnante, voire Ă  la rejeter. On s’envole. On s’en va. Finalement, on se perd. Car il est possible de se perdre dans l’abstrait
 Parce que l’on n’Ă©coute plus que soi. On ne s’intĂ©resse, parfois, plus qu’Ă  soi et Ă  son “Ă©volution”. Et on peut en oublier les autres.

L’Ă©coute

L’une des explications Ă  ce travers rĂ©side dans le fait que nous avons perdu l’Ă©coute. L’Ă©coute attentive Ă  chaque instant de notre vie. L’Ă©coute consciente. Tout comme il y a le langage symbolique, il y a aussi l’Ă©coute symbolique, vivante dans chaque interaction, chaque Ă©change, chaque geste. Chaque silence mĂȘme


Voici un exemple particuliĂšrement saisissant, extrait du tĂ©moignage d’une enseignante : lors d’une assemblĂ©e de classe, un Ă©lĂšve s’est soudainement plaint d’un inconfort marquĂ© ressenti lors d’un cours sur la santĂ©.

   – Monsieur, j’veux plus y aller Ă  ce cours, ça me dĂ©goĂ»te, et la dame elle comprend rien, elle m’Ă©coute pas. Tout me dĂ©goĂ»te, ça me donne envie de vomir !

Des mots forts, un langage brut, presque brutal ; un visage crispĂ©, tirĂ©, mĂ©prisant, grimaçant


   – De quoi avez-vous parlĂ©, JosĂ© ?

   – C’Ă©tait c’t’Ă©ducation sexuelle lĂ , ce truc dĂ©gueu, l’appareil masculin. Ça me dĂ©goĂ»te !

Lorsque l’on apprend ensuite que JosĂ© ne mange pas Ă  la mĂȘme table que son pĂšre, jusqu’Ă  se priver de repas, qu’ils ne se parlent pas, qu’il ne reçoit pas d’argent de poche, qu’il fait partie d’une fratrie de nombreux enfants nĂ©s de plusieurs mĂšres, on commence Ă  comprendre pourquoi le systĂšme reproducteur masculin le dĂ©goĂ»te et pourquoi il ne veut plus assister aux cours d’Ă©ducation sexuelle.

Dans cette premiĂšre Ă©tape d’accompagnement d’un jeune en dĂ©sarroi, aux prises avec la vie, l’Ă©coute symbolique revĂȘt une importance primordiale. Il s’agit pour l’heure de dĂ©celer les mĂ©moires en jeu, trouver les racines du mal-ĂȘtre, comprendre par le cƓur quelle type de destinĂ©e s’est activĂ©e


Nous avons certes un exemple particuliĂšrement Ă©vocateur ici, presque “Ă©vident”, et pourtant
 Si nous rĂ©flĂ©chissons bien, avec honnĂȘtetĂ©, Ă  notre journĂ©e d’hier, Ă  notre semaine passĂ©e, Ă  l’ensemble de nos jours – sommes-nous bien Ă  l’Ă©coute ?

Ils sont partout autour de nous

Il n’est pas besoin d’analyser un cas de maltraitance pour trouver des symboles ; ils sont partout
 Comme des images qui nous aident Ă  comprendre ce que les autres vivent dans leur monde intĂ©rieur :

  • « Ah, l’hiver a commencĂ©, il fait vraiment un temps de chien
 »
  • « Je me suis fait mal au dos hier, mais bon, tu sais bien il faut que je continue de m’occuper de tout ici, sinon rien n’avancera  »
  • « Mon tĂ©lĂ©phone est en panne ; je n’ai pas vu ton message ! »
  • « Toutes ces guerres dans le monde ; ça va mal  »

Mais cela peut ĂȘtre positif aussi, bien entendu :

  • « Je suis enchantĂ©e de mon dernier cours de musique avec mes amis ! »
  • « Comme c’est gentil de m’avoir offert ces belles fleurs. »
  • « J’ai vraiment bien dormi cette nuit  »

Lorsque l’on pratique l’Ă©coute symbolique, c’est comme si l’on ouvrait les yeux sur un nouveau monde. Tout prend un sens que l’on n’avait peut-ĂȘtre jamais soupçonnĂ©. Et grĂące Ă  son amie la loi de la rĂ©sonance, ils forment un duo de guidance top niveau capables de nous en apprendre autant sur les autres que sur nous-mĂȘmes.

C’est cela, l’Ă©coute symbolique : entendre que derriĂšre un dĂ©goĂ»t, il y a une souffrance
 que derriĂšre les froids hivernaux, il y peut y avoir un dĂ©but de dĂ©pression
 derriĂšre les fleurs, il y a des sentiments qui ne sont peut-ĂȘtre jamais dits, ou reçus


Et vous, ĂȘtes-vous bien Ă  l’Ă©coute de la vie ? 🙂

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-limpact-de-nos-memoires-sur-nous
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Mais au fait... C'est quoi les mĂ©moires ? Comment ça fonctionne ? Comment est-ce que cela agit en soi ? D'oĂč viennent-elles ? Pourquoi elles sont lĂ  ? Peut-on les changer ? Quel est leur effet dans une vie ? Est-ce que cela peut m'affecter sur le plan personnel ? Au travail ? Dans le social ?... Voici un article qui rĂ©pondra Ă  ces diffĂ©rentes questions...

Qu’est-ce que les mĂ©moires ?

Les mĂ©moires sont des codes au niveau de nos pensĂ©es, de nos Ă©motions et de nos actions qui ont Ă©tĂ© enregistrĂ©s et qui proviennent du passĂ© et qui influencent la façon dont nous pensons, ressentons et agissons aujourd’hui. Il est important de savoir aussi que ces codes influencent Ă©galement notre futur, d’oĂč l’importance de les rectifier s’ils ne sont pas programmĂ©s de façon positive.

Les mĂ©moires sont crĂ©Ă©es Ă  tous les niveaux – spirituel, intellectuel, Ă©motionnel et physique. Les mĂ©moires sont enregistrĂ©es depuis notre naissance et mĂȘme bien avant. Ainsi, toutes les expĂ©riences et les Ă©motions, autant positives que nĂ©gatives que nous avons vĂ©cues sont enregistrĂ©es dans nos mĂ©moires, notre disque dur intĂ©rieur.

Les mémoires positives et les mémoires négatives

Les mémoires positives nous aident à manifester les qualités que nous avons développées, à vivre et à concrétiser le beau travail que nous avons fait dans le passé et que nous transposons dans le présent.

Les mĂ©moires nĂ©gatives nous montrent ce que nous avons accumulĂ© Ă  travers nos expĂ©riences nĂ©gatives dans nos pensĂ©es et nos actions, et que nous devons travailler, nettoyer et transformer pour Ă©voluer Ă  tous les niveaux. Sinon, les mĂȘmes schĂ©mas difficiles auront tendance Ă  se rĂ©pĂ©ter dans notre vie.

Comprendre nos mémoires

Nous pouvons comprendre nos mĂ©moires Ă  l’aide du langage symbolique (car tout est symbole), de la mĂ©ditation, de la loi de la rĂ©sonance (on attire tout ce que l’on est, dans le positif, mais aussi le nĂ©gatif) et bien sĂ»r, par nos rĂȘves. Apprendre Ă  interprĂ©ter nos rĂȘves est une façon trĂšs avancĂ©e, voire avant-gardiste pour comprendre nos mĂ©moires, qui nous sommes, ce que nous devenons, et ce que nous devons rectifier pour devenir une meilleure personne. Les rĂȘves sont le portail de l’inconscient oĂč nous pouvons accĂ©der aux mĂ©moires de cette vie que nous avons oubliĂ©es, ou dont nous n’avons pas conscience, et grĂące au langage symbolique, nous pouvons analyser et transformer nos mĂ©moires.

Il est important de voir nos mĂ©moires en termes de pourcentage. Car si par exemple On nous montre en rĂȘve que nous avons un sentiment de supĂ©rioritĂ©, que nous cherchons la reconnaissance sociale, ou que nous avons trop besoin de plaire, cela ne veut pas dire que ne nous sommes que cela. Il faut le voir comme un pourcentage qui doit ĂȘtre transformĂ© pour continuer Ă  s’amĂ©liorer 🙂

Impact des MĂ©moires sur notre vie

Vie personnelle

Parfois, on peut se demander pourquoi on a eu une enfance difficile, qu’on a des difficultĂ©s de couple, familiales. Les mĂ©moires jouent un rĂŽle essentiel dans notre vie actuelle et donne des informations qui nous indiquent ce que nous devons apprendre. Par exemple, si nous avons Ă©tĂ© dur et blessant avec un(e) conjoint(e) dans le passĂ©, alors Ă  travers la Loi du karma, nous allons expĂ©rimenter les difficultĂ©s que nous avons fait vivre Ă  l’autre, pour apprendre ce que ça fait et ne plus rĂ©pĂ©ter ce comportement.

Il n’est pas nĂ©cessaire que nous recevions la leçon sous la forme exacte, mais cela peut ĂȘtre Ă  travers diffĂ©rentes situations et avec des personnes diffĂ©rentes dans notre vie personnelle. Par exemple, si nous avons Ă©tĂ© infidĂšles Ă  notre conjoint(e) dans une vie passĂ©e, alors nous pouvons vivre ce mĂȘme schĂ©ma dans cette vie-ci, ou une autre, pour apprendre l’importance de la fidĂ©litĂ© et les consĂ©quences nĂ©fastes que cela engendre.

Mais il existe aussi des expĂ©riences merveilleuses que l’on peut vivre au niveau personnel, comme une famille aimante et attentionnĂ©e, une intimitĂ© Ă©quilibrĂ©e qui sont le rĂ©sultat de mĂ©moires positives et qui sĂšment de belles choses pour notre avenir.

Vie professionnelle 

Un autre domaine de la vie oĂč les gens se demandent « pourquoi » est le travail. Pourquoi un patron difficile ? Pourquoi cette absence de reconnaissance au travail ? Pourquoi il y a parfois de l’iniquitĂ© ou trop d’ambition, de compĂ©tition ? Etc
 Cela montre que dans nos mĂ©moires, nous portons des % oĂč nous avons Ă©tĂ© (ou avons crĂ©Ă©) ce que nous rencontrons, oĂč il y a eu du favoritisme, de l’abus de pouvoir, des jeux d’Ă©go, etc.

Mais quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve, on est lĂ  pour apprendre. On apprend Ă  ĂȘtre gentil, patient, respectueux, Ă  ne pas chercher la reconnaissance et les Ă©loges dans le travail
 On apprend le vrai sens du travail, qui est de dĂ©velopper des qualitĂ©s et des vertus. Et lorsque nous arrĂȘtons de nous rebeller ou de nous positionner en victime, nous nous amĂ©liorons, nous passons Ă  l’Ă©tape suivante et de nouveaux apprentissages et opportunitĂ©s s’offrent Ă  nous.

Lorsque nous sommes capables de bien nous manifester au travail et que nous avons un environnement sain, que nous respectons les autres et que nous sommes respectés et que nous avons de belles opportunités pour nous développer, nous vivons les mémoires positives que nous avons construites.

Vie sociale

Certaines personnes sont trĂšs Ă  l’aise dans la vie sociale et n’éprouvent aucune crainte Ă  parler en public; alors que d’autres ont du mal Ă  ĂȘtre Ă  l’aise. Encore une fois, tout cela est dĂ» aux mĂ©moires que l’on a enregistrĂ©s au cours de ses nombreuses vies.

Si une personne a vĂ©cu des humiliations, du jugement et du rejet au niveau social, elle aura tendance Ă  fuir le social, Ă  ne pas avoir confiance en elle, Ă  se sentir infĂ©rieure et avoir peur d’émettre son opinion, etc. Et de comprendre cela peut nous aider Ă  avoir plus de compassion et mieux accompagner la personne dans le dĂ©passement d’elle-mĂȘme et dans la redĂ©couverte de ses qualitĂ©s profondes.

Les mĂ©moires crĂ©ent ce que nous sommes aujourd’hui

Nous enregistrons des mĂ©moires Ă  tous les niveaux de notre vie et Ă  tous les jours
 Par ces mĂ©moires, nous vivons la vie que nous avons nous-mĂȘmes crĂ©Ă©e. Le but de la vie Ă©tant de dĂ©velopper des QualitĂ©s et des Vertus, il devient essentiel de comprendre nos mĂ©moires et l’impact qu’elles ont sur notre vie prĂ©sente.

Nous pouvons rectifier nos erreurs du passĂ© en les analysant, en appliquant la loi de rĂ©sonance, et surtout en ayant la VolontĂ© de changer nos schĂ©mas internes et externes qui nous font tourner en rond, ou qui apportent des situations nĂ©gatives. Les mĂ©moires nous montrent notre propre reflet et une fois qu’on les comprend, on comprend l’impact de celles-ci et on a le pouvoir de changer sa vie pour le meilleur.

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour choisir de travailler sur soi, sur nos mĂ©moires, pour retrouver en soi nos forces les plus profondes et notre plein potentiel.

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-ai-je-fait-le-bon-choix
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Ai-je fait le bon choix, ou vais-je le regretter plus tard ? Ai-je vraiment fait ce choix "en mon Ăąme et conscience" ? Ou est-ce qu'il y a autre chose qui m'a influencĂ© ? Quelque chose d'extĂ©rieur ? Une situation ? Une personne ? Ou quelque chose d'intĂ©rieur...? Des forces inconscientes ? Comment faire les bons choix dans un monde oĂč tout change si vite ?... Comment trouver la paix avec nos dĂ©cision d'hier, quand elles affectent notre vie d'aujourd'hui... Parfois en bien, parfois en mal... Et qu'en est-il de l'avenir ? Peut-on amĂ©liorer ou mĂȘme changer notre façon de faire des choix ?

Ai-je fait le bon choix ?

Vous est-il dĂ©jĂ  arrivĂ© de vous poser la question de la justesse d’un choix que vous avez fait Ă  un moment donnĂ©, de votre journĂ©e, pour votre vie de couple, celle de votre entourage, ou dans votre travail ?

Ce choix, qui a pu engendrer des effets positifs et durables ou alors nĂ©gatifs et limitants sur votre environnement, une personne ou une situation, induit alors votre questionnement… Et cette remise en cause traduit l’activation en vous d’une intelligence de conscience.

Lorsqu’elle est menĂ©e avec humilitĂ©, retour Ă  soi et profondeur, cette remise en question dĂ©montre une force spirituelle, une force d’évolution qui est capable d’évaluer pour s’ajuster. Ce mĂ©canisme intĂ©rieur est important Ă  bien construire afin que les choix futurs que vous ferez s’amĂ©liorent, soient plus intuitifs, Ă©vidents, qu’ils soient moins empreints de doutes, d’insĂ©curitĂ©s ou encore de surconfiance, de matĂ©rialisme.

« Décider », « faire un choix » est une responsabilité qui devrait se faire en adéquation avec nos valeurs et notre force spirituelle.

Les Qualités avec les paramÚtres du moment

L’évaluation de la justesse d’un choix doit pouvoir se faire en gardant une vision globale, avec de la perspective, une grandeur d’esprit et d’ñme, autant sur les origines de ce choix que sur ses consĂ©quences. Tout choix est important, et peut avoir des consĂ©quences sur notre environnement, nous le savons.

A l’instant « t » un choix est fait. Il doit requĂ©rir une rĂ©flexion, de l’intuition, une concentration afin qu’il puisse ĂȘtre le plus juste possible dans les conditions du moment, que ce soit vis Ă  vis d’une personne ou d’une situation. Les conditions du moment sont lĂ , au moment prĂ©sent, nous nous y adaptons pour façonner le meilleur choix possible. Tout n’est peut-ĂȘtre pas parfait, alors il s’agit d’arriver Ă  accueillir cet instant comme le meilleur qui soit, comprendre que nous avons tout le nĂ©cessaire pour faire notre choix, sans se dire que cela aurait Ă©tĂ© mieux autrement. Être dans cet instant, avec dĂ©tachement, c’est aussi se responsabiliser en tant qu’acteur de notre Vie pour matĂ©rialiser.

Les QualitĂ©s sont absolues, constantes, immuables, qu’il s’agisse de faire un choix simple ayant peu d’impact sur notre vie, ou qu’il s’agisse de faire un choix qui changera notre avenir pour toujours. Ce qui en changera la portĂ©e, c’est la puissance de l’intention (le kawana). Elle augmentera la force de ces QualitĂ©s et Ă©loignera le vent du doute, le tremblement de la peur, le frisson de l’instabilitĂ©. Le choix dĂ©cidĂ© sera conscient, qualitatif et responsable.

Questionner la Vie autant que soi

Si nous y pensons, questionner la Vie et l’Univers sur la justesse de notre choix pour chaque dĂ©cision quotidienne et imaginer attendre passivement un « feu vert » pour l’exĂ©cuter, ça ne semble pas trĂšs pratique concrĂštement….

Cependant, pour des choix importants qui peuvent changer une vie au complet, cela devrait ĂȘtre nĂ©cessaire… Et il y a un outil absolu qui vient complĂ©ter l’application des QualitĂ©s dont nous parlions avant. Cet outil c’est la Guidance; un terme qui s’inspire du « Guide » qui va nous montrer les premiers pas Ă  faire, et dans quelle direction, pour faire le meilleur choix possible au moment donnĂ©.

Pour accĂ©der Ă  cette Guidance, Ă  cette VĂ©ritĂ© symbolique et bien rĂ©elle en mĂȘme temps, qui nous est offerte au travers des rĂȘves, de la mĂ©ditation, il est nĂ©cessaire de cultiver en soi l’humilitĂ©, le retour Ă  soi, la Sagesse, la neutralitĂ©. On se met Ă  questionner l’Univers sur ce qui nous touche au plus profond de nous-mĂȘme en ce moment


« Est-ce la bonne personne pour l’évolution de mon Ăąme, est-ce juste de me marier avec? »   « Est-ce qu’à mon Ăąge c’est juste pour l’évolution de mon Ăąme d’avoir un enfant avec mon mari que j’aime tant, est-ce juste? »  « AprĂšs tant d’annĂ©e de silence, d’introspection, est-ce juste pour l’évolution de mon Ăąme de reprendre contact avec mes parents? » 

Cette Guidance est au coeur de la Connaissance pratiquĂ©e avec les rĂȘves, les signes et les symboles. Elle nous apprend Ă  ĂȘtre rĂ©ceptif, Ă  respecter ce qui est juste pour notre Ă©volution, Ă  matĂ©rialiser ce choix en tant que personne responsable. Naturellement, pour ĂȘtre guidĂ© et bien comprendre les codes des rĂȘves, il est nĂ©cessaire de travailler ses attachements inconscients, ses peurs, et ses besoins, afin d’ĂȘtre capable d’avoir une attitude neutre et objective.

L’accĂšs Ă  la Guidante se fait progressivement et permet avec le temps, conjuguĂ©e au dĂ©veloppement des QualitĂ©s, de trouver des rĂ©ponses Ă  des questionnements profonds et des solutions Ă  des impasses. Elle permet ainsi de faire des nouveaux choix, avec de nouvelles perspectives. C’est comme une reconstruction qui se programme dans le respect du moment.

C’est important de se questionner intĂ©rieurement, sur nos attitudes, nos dĂ©cisions
 et c’est important Ă©galement de savoir remettre en question ce qui nous entoure, d’évaluer la Vie, les choix de sociĂ©tĂ© en discernant les forces et les faiblesses. Questionner la Vie permet l’ouverture d’esprit, l’apprentissage et l’accĂ©lĂ©ration de la conscience. Ce qui permet de toujours faire des meilleurs choix avec le temps.

Tout est Ă©volution

Ce qui est important de garder Ă  l’esprit c’est que chaque choix est fait en fonction des QualitĂ©s du moment, et de bien des paramĂštres dont nous n’avons pas la maĂźtrise. En recevant la Guidance, il est possible de matĂ©rialiser un choix. Mais ce choix lĂ  prĂ©cisĂ©ment n’est pas immuable, il va Ă©voluer au cours du temps, au travers d’autres choix, d’autres dĂ©cisions que vous prendrez, et que la collectivitĂ© prendra autour de vous.

Ce choix de l’instant « t », accompagnĂ© et guidĂ© par les QualitĂ©s que vous possĂ©dez, ne sera peut-ĂȘtre pas le mĂȘme Ă  l’instant « t – 6 » ou « t + 45 ». L’évolution de notre conscience est intrinsĂšquement liĂ©e Ă  la maniĂšre dont nous nous remettons en question, et c’est tellement important de nourrir cette Ă©volution afin de sentir et vivre la dynamique de la Vie en soi.

Parfois, la vie peut paraĂźtre superficielle quand on ne se remet pas en question lorsqu’on fait un acte manquĂ©, qu’on ne prend pas conscience qu’un parole Ă©tait blessante, qu’on ne trouve pas en soi l’humilitĂ© d’offrir ses excuses Ă  sa femme ou Ă  son mari… Quand on ne dĂ©veloppe pas son intelligence en questionnant la Vie, qu’on n’a pas la foi de prier quand on se sent dĂ©muni, ou qu’on n’a pas appris Ă  pleurer quand on est touchĂ© par les mots d’amour de son enfant
 Alors les choix que nous faisons peuvent paraitre insipides, sans saveur pour la vie que nous crĂ©ons Ă  travers ces mĂȘmes choix… Car par nos choix et nos absences de choix, on crĂ©e cela…

La sociĂ©tĂ© actuelle est trĂšs active, dimensionnĂ©e. Elle nous offre beaucoup d’opportunitĂ©s. Le sens de la dĂ©cision, de la responsabilitĂ© dans un choix perd parfois de sa valeur, car tout est tellement accessible, Ă  disposition, que l’intelligence collective peut banaliser le sens moral qui fait qu’un choix puisse ĂȘtre juste et un autre non.

Afin de ne pas se sentir perdu dans cette effervescence de possibilitĂ©s et d’accĂ©lĂ©ration de sociĂ©tĂ©s, il existe des ClĂ©s…

Les ClĂ©s d’aujourd’hui et de demain

Je me pose rĂ©guliĂšrement la question de la justesse de mes choix, qu’ils soient importants ou pas, liĂ©s au passĂ© ou Ă  l’avenir, pour crĂ©er une vie dimensionnĂ©e, dynamique, Ă©volutive…

Cette vie, je veux qu’elle m’apprenne continuellement Ă  m’ajuster, Ă  complĂ©ter mes Connaissances spirituelles et ma force de matĂ©rialisation, Ă  dĂ©velopper ma foi pour devenir un ĂȘtre connectĂ© Ă  sa SpiritualitĂ©, parce que je m’y reconnais pleinement.

En Ă©tant capable de se regarder Ă  l’intĂ©rieur, de ressentir ses Ă©motions, ses dĂ©rangements, de se questionner sur la portĂ©e du choix, en faisant preuve d’humilitĂ© et de dĂ©tachement, vous allez dĂ©velopper vos pouvoirs spirituels et apprendre Ă  les utiliser avec sagesse… Vous allez comprendre la Guidance par l’analyse de vos rĂȘves. Vous allez approfondir votre foi par la priĂšre, le mantra.

Ce sont les ClĂ©s d’aujourd’hui pour construire avec Sagesse les dĂ©cisions de demain vers un monde moderne, responsable et spirituel. Continuez Ă  vous remettre en question, Ă  ĂȘtre responsable dans vos choix, continuez Ă  croire en vous et en l’avenir, pour faire mieux aujourd’hui qu’hier.

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-mettre-fin-a-une-relation-avec-ton-ex-jusque-dans-ton-reve
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Comment savoir si c'est rĂ©ellement terminĂ© ? Est-ce que cela signifie avoir oubliĂ© l'autre ? Ou ne plus rien trouver de positif Ă  son sujet ? Voir carrĂ©ment, se sentir repoussĂ© ? Qu'est-ce que ça veut dire si on attire encore et encore le mĂȘme type de personne ? Qu'est-ce que ça veut dire si soi-mĂȘme, on se comporte encore et encore de la mĂȘme façon... Si on fait les mĂȘmes cycles, les mĂȘmes schĂ©mas... ? Est-ce qu'on a vraiment terminĂ© cette ancienne relation ? Ou est-ce qu'elle nous hante encore ? Peut-on vraiment ĂȘtre libre un jour ?

« Mon passé est réglé. »

Parfois on peut lire sur les profils des sites de rencontres « Mon passĂ© est rĂ©glé  ».

Mmh
 est-ce qu’on a vraiment rĂ©glĂ© son passĂ© ? Bien sĂ»r on peut avoir rĂ©ussi un divorce ou une sĂ©paration sans conflits ou disputes intenses
 Mais les raisons qui nous ont amenĂ©s Ă  cette rupture, ont-elles Ă©tĂ© bien comprises ?

Quand on se pose cette question, lĂ  on est vraiment en train de prendre conscience de notre mĂ©canisme profond qui nous a amenĂ© Ă  cet « Ă©chec » au niveau relationnel. Et un jour le mot « Ă©chec » n’existe plus dans notre vocabulaire, car toutes ces expĂ©rimentations sont lĂ  pour nous faire justement dĂ©couvrir ces mĂ©canismes inconscients. Que ce soit dans nos relations amoureuses, en famille, au travail, etc. tous ces comportements proviennent d’expĂ©rimentations passĂ©es qui ont crĂ©Ă© des mĂ©moires (du data en quelque sorte) dans notre ordinateur personnel
 L’ĂȘtre humain est comme un ordinateur vivant qui expĂ©rimente du positif et du nĂ©gatif tout au long de ses vies


Quand le passé ressurgit


Un jour, je parlais Ă  une personne que je n’avais pas revue depuis longtemps. Je savais qu’elle avait eu un divorce assez difficile et elle me partageait ses Ă©tapes de vie au niveau amoureux. Alors je lui disais :

« Sans un travail profond sur tes mémoires, tu peux te retrouver dans une relation magnifique, trÚs harmonieuse mais un mot, un geste peut faire remonter toutes les mémoires passées qui ont déclenché la séparation. »

Et c’est exactement ce qui s’est passé  Un jour, son nouveau compagnon lui a fait une remarque dans la mĂȘme Ă©nergie que son ex-mari, et ce bloc de mĂ©moires est remontĂ© Ă  la surface instantanĂ©ment
 Et elle a mis fin Ă  cette relation. Pourtant, c’était possiblement une bonne personne pour elle. Une mĂ©moire c’est trĂšs puissant


Pour rĂ©gler son passĂ© et s’assurer que ces schĂ©mas amoureux ne reviennent pas il y a plusieurs Ă©tapes de nettoyage. Bien sĂ»r, le concret est important : s’assurer qu’on a un nouveau chez soi oĂč on se sent bien, que les enfants, si on en a, soient heureux dans leur nouvel environnement, etc. Toutes ces Ă©tapes sont primordiales.

Mais l’Ă©tape la plus importante est le nettoyage des mĂ©moires, comprendre en profondeur pourquoi on en est arrivĂ© lĂ . Car toutes les histoires d’amour commencent avec une attirance, de l’amour, etc
.

Alors qu’est-ce qui fait qu’on n’arrive pas Ă  maintenir cette frĂ©quence ? Encore une fois, ce sont nos expĂ©rimentations passĂ©es de cette vie, mais aussi d’autres vies (si l’on croit Ă  la rĂ©incarnation) qui viennent s’intĂ©grer dans notre belle intention de dĂ©part de construire le couple, l’amour. Tout le monde cherche l’Amour, c’est ce qu’il y a de plus important. Cela semble facile
 Mais de trouver le vrai et pur Amour
 C’est Grand.

« Tomber amoureux » 

Il y a plusieurs annĂ©es, je suis littĂ©ralement « tombĂ©e » amoureuse d’un homme.

Vous connaissez l’expression avoir quelqu’un dans la peau
 c’était vraiment cela, j’étais comme dĂ©pendante totalement de lui, comme une drogue


J’ai expĂ©rimentĂ© le manque quand il n’était pas lĂ , c’était passionnel, beau mais en mĂȘme temps tellement souffrant. Quand j’y repense je ne souhaite cela Ă  personne. C’est comme ĂȘtre esclave de cette personne Ă  un certain niveau. La relation n’a pas durĂ© longtemps mais cela a Ă©tĂ© intense sur tous les plans. On avait des affinitĂ©s profondes sur la vie, les valeurs, des affinitĂ©s aussi sur le plan sexuel, c’était vraiment le feu, la passion qui nous liaient.

Quand cela s’est fini, j’ai vraiment pleurĂ© de toutes mes tripes
 et je me suis aussi dit que plus jamais je vivrais cela.

Le rĂȘve

J’ai travaillĂ© fort, en profondeur sur ces mĂ©moires de passion, de feu au niveau amoureux, de dĂ©pendances affectives pour m’assurer que je ne revive pas cela. Je faisais ce travail sur mes mĂ©moires mais j’étais aussi consciente que j’avais encore en moi cet espoir
 « et s’il revenait ».

C’est un peu comme une femme battue qui comprend que ce n’est pas juste mais qui en mĂȘme temps est complĂštement liĂ©e Ă  cette Ă©nergie. Cela m’a pris des annĂ©es de travail sur mes mĂ©moires pour ne plus vouloir revivre ce genre d’intensitĂ© amoureuse
 jusqu’au jour oĂč j’ai vraiment senti jusque dans mes cellules une libĂ©ration
 Enfin ! voici le rĂȘve que j’ai reçu.

Je suis dans la voiture avec Alfredo, on est assis derriĂšre je pense il y a d’autres personnes avec nous. Il a un regard dominant car je repousse ses avances dans la voiture. J’arrive chez lui oĂč il vit, je ne connais pas cet endroit et il va se doucher. Comme il ferme la porte de notre chambre, je vais dans une autre chambre oĂč il y a une salle de bain attenante. Je vais aux toilettes et je sors de l’anus un fil, mais il est long, long, cela prend plusieurs minutes et j’essaie de le couper, c’est trĂšs rĂ©sistant alors je continue de le sortir jusqu’au bout. La personne qui vit dans cette chambre arrive, j’entrouvre la porte et je lui dis que je suis lĂ , que j’ai bientĂŽt fini. Je nettoie le sol, car cela a giclĂ© partout et je sors.

 

Lorsque je me suis rĂ©veillĂ©e de ce rĂȘve j’ai senti une dĂ©connexion avec cet homme mais totalement
 ces mĂ©moires de dominance sur l’autre dans mon relationnel amoureux, j’étais en train de couper ce lien mĂ©taphysiquement
 Un rĂȘve de purification mais aussi qui me montre au combien j’étais liĂ©e depuis longtemps Ă  ce genre d’énergie. Le fil qui est long c’est aussi toute ma persĂ©vĂ©rance et ma volontĂ© Ă  vouloir aller jusqu’au bout pour purifier totalement ces mĂ©moires. Et bien sĂ»r mon attachement Ă  lui, qui Ă©tait profond…

Se renouveler

J’ai fait plusieurs types de thĂ©rapies et c’était une bonne base on pourrait dire. Mais rĂ©gler son passĂ© sans prendre en compte ses rĂȘves, ses mĂ©moires (etc.), c’est comme bien nettoyer une chambre ou une maison, mais sans ouvrir les armoires, les tiroirs ou avoir nettoyĂ© le sous-sol
 En apparence, cela semble tout propre.

Mais au fond le grand travail n’a pas encore commencĂ©.

Si vous aussi avez eu des expĂ©riences amoureuses dont vous n’arrivez pas Ă  vous dĂ©tacher, demandez en rĂȘve pourquoi avant de vous coucher


Un rĂȘve c’est un message direct avec votre inconscient, avec justement les armoires et les sous-sols qui n’ont pas Ă©tĂ© visitĂ©s depuis longtemps. C’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire et aussi pour vous assurer que vous ne retournez plus dans les mĂȘmes schĂ©mas.

Construire une relation amoureuse avec ses rĂȘves, c’est construire pour l’amĂ©liorer, pour que la Source de fontaine d’Amour du dĂ©part ne se tarisse pas aprĂšs quelques mois, mais qu’elle continue Ă  apporter et faire grandir ses bienfaits au fil des ans.

Car oui il est possible d’utiliser ses rĂȘves pour savoir si une personne est la bonne pour soi…

Oui il est possible dans le cĂ©libat, d’apprendre Ă  aimer la solitude. Prendre un temps pour travailler sur soi et trouver ensuite « la bonne relation »… qui nous aidera sur tous les plans.

Et oui il est possible de rĂ©parer son coeur… pour un jour aimer de nouveau…

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-etes-vous-un-leader-bienveillant-ou-un-manager-autoritaire
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Vous ĂȘtes-vous dĂ©jĂ  demandĂ© ce qui crĂ©e le succĂšs ? Au-delĂ  des opportunitĂ©s, du background, et des alĂ©as de la vie ? Car oui, il existe une recette du succĂšs... Et elle est trĂšs diffĂ©rente de ce que l'on pourrait imaginer au premier abord. Car le vĂ©ritable succĂšs ne peut pas se construire uniquement Ă  l'extĂ©rieur, bien au contraire. Il doit d'abord venir de l'intĂ©rieur, de notre propre leadership intĂ©rieur. La trĂšs bonne nouvelle ? Il y a des clĂ©s pour construire cela en soi.

A propos de leadership…

Ce n’est pas toujours facile d’ĂȘtre un bon leader. Et le leadership et le management sont deux choses diffĂ©rentes. Être un bon leader signifie que nous devons ĂȘtre un exemple de qualitĂ©s, ĂȘtre capable de “montrer l’exemple”, d’inspirer nos collĂšgues, nos amis ou mĂȘme notre famille ! Bien sĂ»r, il n’est pas nĂ©cessaire d’ĂȘtre parfait immĂ©diatement… C’est un chemin avec de nombreuses Ă©tapes et ĂȘtre heureux du voyage en est une partie importante.

Pour ĂȘtre un bon leader, il y a quelques aspects qu’une personne doit dĂ©velopper. Voyons ensemble quels sont ces aspects.

1. Vous devez Ă©couter…

DĂ©velopper votre rĂ©ceptivitĂ© est la clĂ©. En effet, la rĂ©ceptivitĂ© aide Ă  bien comprendre l’information en premier lieu, et donc, Ă  trouver la bonne rĂ©ponse, les bonnes dĂ©cisions Ă  prendre. Cela peut ĂȘtre vrai au travail, mais aussi dans tout ce que vous faites, dans toutes les situations.

Parfois, en tant que leader, vous ne connaissez pas toutes les rĂ©ponses et c’est normal. Mais vous devez toujours rester ouvert et Ă©couter ce que les autres ont Ă  partager. Si vous n’Ă©coutez pas suffisamment, vous manquerez des Ă©lĂ©ments du tableau d’ensemble, et les gens pourraient commencer Ă  vous considĂ©rer comme une personne tĂȘtue et ils partageront de moins en moins leurs idĂ©es, ce qui peut Ă©galement entraĂźner des problĂšmes de confiance, etc. Mais en Ă©coutant bien dĂšs le dĂ©part, vous serez en mesure d’instaurer une dynamique harmonieuse partout oĂč vous irez.

2. Libérez-vous de ce que les autres pensent de vous.

Vous n’ĂȘtes pas parfait, et c’est normal, car le fondement mĂȘme de la vie, c’est l’Ă©volution. Si vous avez des valeurs altruistes et constructives, vos fondations seront prĂȘtes pour votre croissance. Mais si vous vous prĂ©occupez trop de ce que les autres pensent, vous pourriez commencer Ă  ĂȘtre trop gentil par exemple… Et un leader trop bienveillant pourrait manquer des Ă©tapes importantes sur le chemin et ne pas ĂȘtre en mesure de remplir sa mission de reprĂ©senter aussi une force de justice et d’autoritĂ©, ou encore de dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts de son entreprise ou de ses employĂ©s de maniĂšre rĂ©siliente et structurĂ©e.

3. Donnez l’exemple.

En multipliant les bons exemples, vous bĂątissez la confiance. Avec la confiance, les gens vous suivront. Un jour, lorsque vous aurez Ă©tĂ© un bon exemple Ă  de nombreuses reprises, les gens vous Ă©couteront naturellement car ils auront la preuve que ce que vous faites fonctionne et que c’est toujours soutenu par une bonne intention. Cela signifie Ă©galement que donner le bon exemple peut consister Ă  s’excuser ou Ă  rectifier ses erreurs avec une bonne attitude. De cette façon, vous aurez construit une autoritĂ© naturellement Ă©quilibrĂ©e, sans mĂȘme le demander…

4. Devenez un expert en résolution de problÚmes.

Savoir que “problĂšmes = solutions” est une chose. Mais l’appliquer dans la vie quotidienne est une autre histoire. Vous devez construire cette façon de penser, cette attitude oĂč vous voyez les problĂšmes comme une opportunitĂ© d’apprendre de nouvelles choses. Cela demande de la rĂ©pĂ©tition et, bien sĂ»r, de faire face aux difficultĂ©s, plutĂŽt que de les fuir.

5. Encouragez le positif en chacun.

Pour ĂȘtre vraiment gentil et bienveillant (mais de maniĂšre Ă©quilibrĂ©e), vous devez ĂȘtre capable de reconnaĂźtre les forces et les qualitĂ©s des personnes qui vous entourent. Et plus que de reconnaĂźtre leurs qualitĂ©s, vous devez aussi nourrir ces qualitĂ©s ainsi que vos propres qualitĂ©s. Cela signifie encourager les autres lorsqu’ils font bien, leur faire des compliments sincĂšres. Ni trop, ni trop peu, et aussi avec vous-mĂȘme.

Si vous appliquez ces clĂ©s, le succĂšs ne sera qu’une question de temps… Et il viendra toujours de l’intĂ©rieur avant de se manifester autour de vous.

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-ton-corps-sexprime-comment-lecouter
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Ton corps s'exprime, il te parle... Mais sais-tu l'écouter, le comprendre ? Est-ce que tu connais son langage ? Est-ce que tu aimerais découvrir les mystÚres qu'il a à te révéler ?... Car il ne te parle pas uniquement de ta santé physique, c'est bien plus profond... Ta santé physique est une conséquence, et non la cause de ce que tu vis parfois... Ton corps a des choses à te dire pour réécrire ta vie, pour créer la santé à tous les niveaux en toi.

Le langage codé du corps : la symbolique

Lorsque j’ai commencĂ© Ă  Ă©tudier mon inconscient, j’ai progressivement dĂ©couvert qu’il y avait un langage codĂ©, c’est le langage de l’inconscient. Je vais vous donner un exemple simple pour vous aider Ă  comprendre c’est que le langage codĂ©, le langage symbolique.

Notre inconscient nous parle

On dit souvent “Ah moi j’aime plus les chiens” “ah non moi j’aime mieux les chats”. Pensez-vous sincĂšrement que c’est une coĂŻncidence ? Pas vraiment. Quand on connaĂźt le langage symbolique, on comprend que la personne dans son inconscient souhaite exprimer et aime les Ă©tats de conscience inscrits dans un chat, un chien, ou un animal.

Si vous prĂ©fĂ©rez les chiens, alors ça veut dire que votre Ăąme souhaite dĂ©velopper l’amour spontanĂ©, la fidĂ©litĂ©, la loyautĂ©, la joie naturelle mais qu’il faudra faire attention Ă  la dĂ©pendance affective. Si vous prĂ©fĂ©rez les chats, alors votre Ăąme souhaite dĂ©velopper une belle autonomie, un cĂŽtĂ© indĂ©pendant, un cĂŽtĂ© calme et posĂ© qui sait prendre soin de soi mais Ă  l’inverse, il faudrait faire attention Ă  ne pas ĂȘtre sur-indĂ©pendant et mettre les autres Ă  distance.

Comprendre le code

Vous voyez, derriĂšre chaque chose, il y a un Ă©tat de conscience qui est inscrit. Et c’est pareil pour le corps humain. Si par exemple, on a un problĂšme au foie, il faut Ă©tudier et comprendre quel est l’état de conscience du foie. Le foie sert Ă  stocker l’énergie, Ă  transformer et purifier certaines toxines du corps. Le foie participe aussi Ă  la digestion.

Donc si un problĂšme survient au foie, il faut voir dans notre vie quotidienne, oĂč est-ce qu’on peut avoir de la difficultĂ© Ă  bien purifier le nĂ©gatif, les pensĂ©es, les Ă©motions nĂ©gatives qui nous affectent que ce soit nos propres pensĂ©es, nos propres Ă©motions ou ce que celles des autres rĂ©veillent en nous. Il faut Ă©tudier quels Ă©vĂšnements, quelles situations il est difficile de digĂ©rer, d’accepter. En mĂ©ditant sur ces difficultĂ©s, vous parviendrez Ă  transformer vos expĂ©riences du quotidien en sagesse et en comprĂ©hension profonde


Appliquer la connaissance

Si vous souhaitez comprendre votre corps, apprenez le langage codĂ© de l’inconscient et plus aucun secret ne subsistera
 Vous saurez ce que le corps souhaite vous communiquer et ainsi vous pourrez vous amĂ©liorer de façon extraordinaire et transformer votre vie grĂące Ă  ces comprĂ©hensions qui dĂ©passent tout ce que vous pouviez imaginer…

Lire l'article au complet
Show
blog-featured-5-signes-qui-montrent-que-tu-es-spirituel
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Tu t’es toujours senti diffĂ©rent des autres. Tu te poses des questions auxquelles la plupart des gens n’ont pas de rĂ©ponse. Tu observes les membres de ta famille et tu rĂ©alises des choses Ă  propos d’eux dont ils ne se rendent mĂȘme pas compte. Tu penses que tu as un problĂšme ? Rassure-toi, c’est normal. Tu vis une ouverture de conscience. Tu es en train de devenir spirituel...

1 – Tu as l’impression de jouer des rĂŽles tout le temps

Quand tu Ă©tais plus jeune, tu aimais tellement les rĂ©unions de famille, jouer avec tes cousins, cousines, voir tes oncles et tantes, ou des amis de la famille. Mais depuis quelques temps, tu trouves cela diffĂ©rent. Tu rĂ©alises que ton oncle raconte toujours les mĂȘmes histoires Ă  propos de son travail et tu te forces Ă  l’écouter. Quand elle te dit bonjour, ta tante t’embrasse toujours avec son rouge Ă  lĂšvres qui dĂ©gouline sur ta joue, et elle te serre dans ses bras en te faisant presque une prise de catch. Et le pire c’est qu’elle ne s’en rend pas compte
 🙂 Ton cousin fait des blagues cochonnes pendant le repas et ça fait rire tout le monde, mais tu sens que sa femme en a assez et qu’elle se force Ă  sourire depuis trop longtemps.

Et toi, au milieu de tout ça, tu restes celui ou celle qui est gentil avec tout le monde. Tu aimerais dire certaines choses, mais tu t’efforces de ne pas crĂ©er de malaise autour de toi car tu sais que cela pourrait casser l’ambiance. Alors tu te tais, tu souris, et tu continues Ă  jouer ton rĂŽle, comme tout le monde autour de toi


C’est trĂšs frĂ©quent quand on devient spirituel d’avoir l’impression de jouer des rĂŽles avec les personnes qui nous entourent. Et c’est normal dans un premier temps, car pour se connaĂźtre en profondeur, il faut qu’on s’expĂ©rimente, qu’on “teste” tous les rĂŽles qui existent pour mieux les comprendre. Il faut avoir Ă©tĂ© trop gentil pour comprendre la vraie gentillesse
 Et il faut s’ĂȘtre fait Ă©craser pour savoir oĂč sont nos limites et les faire respecter
 Tout comme il faut avoir Ă©tĂ© trop imposant avec les autres pour savoir jusqu’oĂč on peut aller.

“C’est normal de jouer des rĂŽles dans un premier temps
 On expĂ©rimente notre personnalité  Jusqu’à ce qu’on trouve l’Essence de qui on est
”

Un jour, on arrive Ă  comprendre ces diffĂ©rents rĂŽles qu’on a jouĂ©, ou qu’on a vu autour de soi, et on comprend que certaines Ă©nergies ne crĂ©ent pas une Ă©nergie harmonieuse, et que d’autres peuvent crĂ©er au contraire une belle ambiance. On analyse le + et le – de chacun et on sait quels rĂŽles sont positifs, et lesquels sont nĂ©gatifs
 Et on peut alors intĂ©grer en soi le cĂŽtĂ© positif de ce qu’on a expĂ©rimenté 

Et c’est en apprenant Ă  mieux se connaĂźtre Ă  travers nos rĂȘves qu’on peut vraiment connaĂźtre les facettes de notre personnalitĂ©. On peut voir dans nos rĂȘves nos besoins d’attention, nos envies de plaire, nos mĂ©moires de manque d’estime de soi, etc
 Mais aussi notre Ă©nergie accueillante, notre gĂ©nĂ©rositĂ©, notre motivation, et l’ensemble de nos belles qualitĂ©s… Et en les Ă©tudiant, en les comprenant, on peut aussi mieux les reconnaĂźtre quand elles se manifestent au quotidien, que ce soit en soi ou Ă  travers les gens qui nous entourent.

Avec l’ouverture de conscience qu’on vit quand on est spirituel, on peut se sentir trĂšs dĂ©stabilisĂ©, car on dĂ©couvre plein de parties de soi diffĂ©rentes, et notre personnalitĂ© peut se sentir fragmentĂ©e, ne plus savoir qui on est. Mais en pratiquant la mĂ©ditation ou le Mantra, on peut retrouver une unitĂ© dans notre personnalitĂ©, savoir quelle est notre essence principale et la dĂ©velopper dans un sens qui est constructif pour nous-mĂȘmes et pour les gens autour de nous. On n’a alors plus besoin de jouer un rĂŽle, car notre personnalitĂ© est mieux unifiĂ©e, concentrĂ©e.

Alors on peut plus facilement rĂ©agir aux diffĂ©rentes Ă©nergies que l’on rencontre au quotidien
 On est capable de parler Ă  quelqu’un qui nous a manquĂ© de respect, diplomatiquement, sans projeter notre dĂ©rangement sur l’autre. Et on est capable d’en laisser passer aussi, de ne pas ĂȘtre extrĂȘme dans notre rĂ©action
 Et on a de la compassion pour l’autre Ă  ce moment-lĂ , plutĂŽt que de rĂ©pondre par de la haine, car on revient Ă  soi
 On comprend que l’autre nous montre toujours une facette de nous-mĂȘmes Ă  travers la Loi de la rĂ©sonance


“Avec la Loi de la rĂ©sonance, on comprend que l’autre est toujours une partie de soi.”

Car oui, ton oncle, ta tante et ton cousin sont toujours des parties de toi Ă  transformer
 Et si tu te sens dĂ©rangĂ© par leur attitude, c’est qu’il y a quelque chose Ă  comprendre de celle-ci, un pourcentage en toi qui rĂ©sonne avec eux
 Et si tu travailles dessus, que tu la transformes en toi, un jour tu ne seras plus dĂ©rangĂ©, et tu arriveras Ă  rĂ©agir de la bonne façon.

Quand on est spirituel comme toi, c’est notre responsabilitĂ© de travailler sur nous, de ne pas projeter notre dĂ©rangement sur l’autre. Et si on arrive Ă  le faire un jour Ă  la fois, une mĂ©moire aprĂšs l’autre, alors un jour on se sent unifiĂ©, confiant, et on n’a plus besoin de jouer des rĂŽles
 Car on sait qui on est, on sait qui est l’autre, et on sait exactement quelle est la juste Ă©nergie Ă  adopter avec la personne


2 – Tu cherches un sens Ă  ta vie

Quand tu vois les gens autour de toi, certains ont un bon travail, un bon salaire, mais tu sens qu’il manque quelque chose dans leur vie
 Tu as l’impression qu’ils vivent dans une illusion
 La matiĂšre est prĂ©sente autour d’eux, ils ont une famille, mais ils n’ont pas l’air heureux profondĂ©ment. Avant, tu ne t’en rendais pas compte, mais au plus tu observes les gens autour de toi, au plus tu comprends que la matiĂšre et l’argent sont des outils qui aident Ă  crĂ©er la stabilitĂ©, mais ne sont pas la source du bonheur


Alors tu te poses des questions et tu te demandes ce que tu fais là ? Pourquoi on vit, pourquoi on meurt ? À quoi ça sert d’avoir un travail, si on n’est pas heureux en le faisant ? Et qu’on pense plus à son salaire qu’à autre chose pour se motiver ?

Ces questions sont trĂšs importantes Ă  se poser, et on retrouve souvent ces questionnements chez les personnes spirituelles. Car un jour, au plus on comprend la vie en profondeur, au plus on est conscient des illusions dans lesquelles vivent la plupart des gens. Mais en mĂȘme temps, il y a un aspect essentiel Ă  comprendre de tout cela, car les illusions ont leur place
 L’Illusion est Ă©ducationnelle, et c’est bien important de ne pas l’oublier
 Si tu dis Ă  tes parents du jour au lendemain que leur mariage est une illusion car ils ne s’aiment pas vraiment, ou qu’ils ont passĂ© 40 ans de leur vie Ă  faire un travail qu’ils n’aiment pas, ils vont probablement pas trĂšs bien rĂ©agir
 🙂

“On ne devrait jamais imposer nos valeurs Ă  l’autre, mĂȘme si elles sont positives.”

C’est pour ça qu’il faut faire attention quand on est une personne spirituelle Ă  ne pas devenir extrĂȘme par rapport au sens de la vie. Oui, toi tu as choisis de voir la vie plus en profondeur, et c’est super. Mais ce n’est pas parce que l’autre ne mĂ©dite pas ou qu’il est trop matĂ©rialiste qu’il est une mauvaise personne
 Peut-ĂȘtre que ton oncle raconte des blagues cochonnes aux rĂ©unions de famille, mais au moins il est une personne fiable, bien organisĂ©e dans son travail, un bon pĂšre de famille qui aime ses enfants
 Et ça c’est important de ne pas l’oublier.

Le sens de la vie c’est quelque chose de tellement personnel et profond, et c’est pour cette raison qu’on ne devrait jamais imposer nos valeurs aux autres, mĂȘme si elles sont positives. Car mĂȘme le positif, s’il est imposĂ© Ă  l’autre, peut devenir nĂ©gatif Ă  cause de l’intention que tu y mets
 Alors avant de parler du sens de la vie Ă  ton oncle, tourne ta langue 7 fois dans ta bouche et fais attention Ă  ne pas lui “retourner le cerveau” trop vite
 Car il a besoin de ses Ă©tapes pour Ă©voluer et dĂ©velopper des qualitĂ©s qu’il ne pourrait pas dĂ©velopper autrement 🙂

3 – Tu ne te sens pas bien et tu ne sais pas pourquoi

Et pourtant tu as tout ce qu’il faut dans ta vie
 Tu as un endroit oĂč te loger, une famille, de la nourriture et de la matiĂšre en abondance autour de toi ; tu as tout pour ĂȘtre heureux mais tu ne l’es pas et ça te questionne. Alors tu vas voir un psy et il te donne un diagnostic : tu souffres de dĂ©pression. Il a raison, et en voulant bien faire il te prescrit des anti-dĂ©presseurs. Ça t’aide et ça va mieux pendant un moment, mais quand tu arrĂȘtes d’en prendre, c’est la chute libre. C’est les montagnes russes dans tes Ă©motions alors que tout est calme autour de toi, et ça te met Ă  l’envers


Mais ce n’est pas la faute de ton psy. Il t’a conseillĂ© au mieux de ses connaissances et les anti-dĂ©presseurs ont leur place pour les personnes qui sont dangereuses pour elles-mĂȘmes et pour les autres. Mais si tu veux vraiment guĂ©rir en profondeur, il est temps d’aller rencontrer tes mĂ©moires
 Ce sont elles qui crĂ©ent ces dĂ©calages dans ta vie


Et quand on comprend la rĂ©alitĂ© des mĂ©moires, on se rend mĂȘme compte que la dĂ©pression est une Ă©tape qui est parfois nĂ©cessaire pour certaines personnes
 Car quelqu’un qui est dĂ©primĂ© est en train de vivre une ouverture de conscience
 Et cela peut activer en lui une nouvelle force, un germe de renouveau qui n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans cette Ă©mergence de mĂ©moires. Toutes ces phases sont typiques des personnes spirituelles, et mĂȘme si tu ne te sens pas vraiment dĂ©primĂ©, tu comprends ce que c’est et toi aussi tu vis des hauts et des bas sans savoir pourquoi.

“Ce sont les mĂ©moires qui sont Ă  l’origine de toutes les difficultĂ©s qu’on rencontre
 Comme un ordinateur qui serait saturĂ© de programmes
”

En effet, ce sont nos mĂ©moires qui font qu’on ne se sent pas bien intĂ©rieurement
 Et elles peuvent parfois nous faire agir de façon bizarre aussi
 Comme de rejeter quelqu’un qu’on aime, avoir peur de l’amour, ou se sentir attirĂ© par quelqu’un qui nous fait du mal ou qui nous manque de respect


Tout ça, tu peux le voir dans tes rĂȘves. Et en travaillant sur tes rĂȘves, en les Ă©tudiant et en les comprenant, tu peux vraiment intĂ©grer profondĂ©ment pourquoi tu ne te sens pas bien. Et avec la pratique de la mĂ©ditation, du Mantra, tu peux nettoyer tes mĂ©moires, et ainsi te transformer de l’intĂ©rieur. Et lĂ  tu comprends enfin pourquoi tu te sens comme ça
 Et tu peux recommencer Ă  apprĂ©cier ce que la vie t’a offert.

C’est tellement important de rester dans la gratitude pour ce qu’on a reçu dans la vie, mĂȘme si ce n’est pas parfait. On devrait toujours prendre un moment dans sa journĂ©e oĂč on remercie la Vie, l’Univers ou Dieu, peu importe comment on l’appelle, pour tout ce qu’il y a de positif dans notre vie
 Et un jour, si on cultive cet Ă©tat d’esprit, on est mĂȘme capable de ressentir de la gratitude dans les moments plus difficiles, nĂ©gatifs
 Car on comprend que le nĂ©gatif est lĂ  pour nous aider Ă  Ă©voluer.

Si malgrĂ© tes efforts tu te sens toujours en difficultĂ©, sens-toi bien Ă  l’aise de prendre un rendez-vous Ă  la clinique UCM. On sait ce que c’est de ne pas se sentir bien. On l’a tous vĂ©cu
 Et si tu souhaites avoir des conseils de vie profonds sur ce que tu vis, tu peux ĂȘtre certain que tu seras compris et accompagnĂ© avec bienveillance


4 – Tu aimerais changer le monde
 mais tu ne sais pas comment

Quand tu regardes les nouvelles Ă  la tĂ©lĂ©vision, tu te demandes pourquoi on ne parle pas de sujets plus importants. C’est toujours le mĂȘme refrain, la mĂȘme Ă©nergie de crainte, d’insĂ©curitĂ© qui plane. Tu en as assez et tu aimerais que les gens prennent conscience de la beautĂ© de la vie, qu’ils sortent de leurs problĂšmes et arrĂȘtent de s’en faire pour rien. Tu commences mĂȘme Ă  te demander s’il n’y a pas de complot quelque part


Alors tu essaies de changer le monde autour de toi. Tu as des dĂ©bats animĂ©s avec certains amis qui pensent diffĂ©remment. On te traite d’idĂ©aliste, mais tu rĂ©sistes. Tu ne te laisses pas faire. Et parfois cela crĂ©e des tensions avec tes proches. Tu te mets en colĂšre contre les personnes qui ont une vision de la vie trop terre-Ă -terre. Ou bien tu ne dis rien, et tu restes silencieux, mais tu te fais Ă©craser par les opinions des autres
 Hum


C’est bien souvent de cette façon que va rĂ©agir une personne spirituelle : soit en Ă©tant trop dans le cĂŽtĂ© rĂ©actionnaire, extrĂ©miste, soit en ne disant rien et en Ă©tant trop gentil. Ou parfois en passant de l’un Ă  l’autre. Et un jour on comprend qu’on a beau essayer de sortir les meilleurs arguments du monde, si l’autre ne veut pas changer, il ne changera pas.

Mais en mĂȘme temps, ce n’est pas une excuse pour Ă©viter les conflits et ne jamais t’exprimer quand quelqu’un te demande ton avis. Il faut faire attention quand on est spirituel de ne pas fuir les dĂ©rangements qu’on peut avoir Ă  propos de certains sujets ou de certaines personnes
 Et se retirer de la sociĂ©tĂ© en se disant que de toute façon, on n’arrivera jamais Ă  la changer


“C’est le souhait profond de s’amĂ©liorer que chacun a en lui qui peut un jour changer le monde
 Une personne Ă  la fois.”

En effet, quand on est spirituel, parfois en ne sachant pas comment changer le monde, on prĂ©fĂšre s’en retirer
 Mais ce n’est pas une solution idĂ©ale. Si on veut changer une sociĂ©tĂ©, on doit aussi comprendre ses rĂšgles, ses fonctionnements, comment arriver Ă  la changer de l’intĂ©rieur tout en respectant le rythme de chacune des personnes qui y vivent. C’est la mĂȘme chose dans une famille, si on veut rĂ©soudre les conflits, partir n’est pas une solution, on devrait plutĂŽt discuter, trouver des solutions ensemble pour avancer en faisant chacun des efforts.

Alors si tu veux changer le monde
 Change-toi d’abord toi-mĂȘme
 Et tu verras que tes efforts positifs vont aussi un jour inspirer les autres. Si tu dĂ©passes des problĂšmes ou des difficultĂ©s, cela peut un jour devenir un exemple pour les personnes autour de toi. Tu vas en parler avec plus de sagesse, d’expĂ©rience, et Ă  travers ton vĂ©cu tu pourras toi-mĂȘme aider les autres un jour si tu le souhaites.

Tu vas mĂȘme changer ta façon de travailler, de parler Ă  ta famille, Ă  tes collĂšgues
 Cela va crĂ©er des questionnements autour de toi, on va te demander comment tu fais pour avoir une Ă©nergie comme cela
 Et tu pourras leur dire que tu fais un travail sur toi, en toute humilitĂ© et sincĂ©rité  et il vont peut-ĂȘtre mĂȘme un jour te raconter un de leurs rĂȘves, car ils vont sentir que tu pourrais leur apporter des rĂ©ponses
 Et c’est Ă  ce moment-lĂ  que tu comprendras que pour changer le monde, chacun peut faire un effort


5 – Au fond tu le sais qu’il n’y a pas de hasard

À chaque fois que tu regardes l’heure, tu vois qu’il est indiquĂ© 11h11 ou 07h07. Ça arrive souvent que tu penses Ă  une personne et qu’elle t’appelle quelques instants plus tard. Parfois, tu te sens en connexion avec ce qui t’entoure et tu “sens” les choses avant qu’elles n’arrivent. C’est un fait : tu es en train de dĂ©velopper un de tes pouvoirs spirituels.

C’est ce qu’on appelle la clairsentience, la capacitĂ© Ă  ressentir les choses autour de soi avec une sensibilitĂ© qui dĂ©passe nos sens. Et cela fait partie des premiers signes qui montrent qu’une personne est spirituelle. La science dĂ©montre de plus en plus que tout ce qui existe dans l’Univers est connectĂ©, reliĂ© d’une certaine façon, et que des Ă©vĂ©nements qui semblent Ă  premiĂšre vue Ă©loignĂ©s peuvent avoir un sens commun, un lien mĂ©taphysique


On peut comparer l’Univers Ă  un grand ordinateur vivant, oĂč tout est calculĂ©, prĂ©cisĂ©ment organisĂ© pour que certains Ă©vĂ©nements se produisent. Et quand on travaille sur soi, qu’on mĂ©dite, qu’on Ă©tudie nos rĂȘves, on est capable de “rentrer” dans cette trame, dans ce rythme de la Vie, qui nous amĂšne toujours exactement ce dont on a besoin.

“L’Univers est un ordinateur vivant oĂč tout est organisĂ©.”

Mais est-ce que tu penses de cette façon quand tu marches dans un caca de chien ? Est-ce que tu penses comme ça quand tu as ratĂ© ton bus avant un rendez-vous important ? Est-ce que tu penses qu’il n’y a pas de hasard quand tu es dehors sans parapluie et qu’une pluie battante te trempe de la tĂȘte aux pieds ?
 Hum


Tout a une raison d’ĂȘtre dans la vie. Parfois, on ne comprend pas pourquoi sur le moment mĂȘme, mais chaque situation, chaque difficultĂ© ou chaque Ă©vĂ©nement a une signification profonde pour notre Ă©volution. MĂȘme les “petits” Ă©vĂ©nements ont en rĂ©alitĂ© une place importante dans notre vie. Le simple fait d’aller aux toilettes peut ĂȘtre vu comme un geste banal, ou une purification profonde et dimensionnĂ©e
 Respirer aussi, on le fait tous inconsciemment, mais quand on prend une bonne bouffĂ©e d’oxygĂšne en conscience, qu’est-ce que ça fait du bien ! Sens-toi bien Ă  l’aise de respirer profondĂ©ment si tu lis ces lignes, je suis sĂ»r que ça va te faire du bien 🙂

Alors continue Ă  observer la vie, la ressentir, voir chaque chose qui t’arrive sous un angle d’évolution, de comprĂ©hension. Et avec le langage symbolique, mĂȘme un caca de chien peut prendre un sens trĂšs profond et Ă©ducationnel
 🙂 Car quand on comprend le sens de ce qui nous arrive, on ne “subit” plus la vie ou les Ă©vĂ©nements douloureux ; on intĂšgre leur sens Ă©ducationnel, et on n’est plus jamais perdus ou dans l’incomprĂ©hension
 On a une guidance profonde qui nous permet de s’y retrouver dans les moments de doutes


Alors si parfois tu doutes de ton chemin
 Demande des rĂȘves
 Demande des signes
 Et tu verras que le Ciel et l’Univers vont t’aider
 Pas toujours de la façon dont tu le penses, mais de la meilleure façon pour te faire Ă©voluer
 Car maintenant, tu es spirituel
 Tu vois la vie diffĂ©remment


Alors, es-tu prĂȘt Ă  la changer ?

Lire l'article au complet
Show
blog-combattre-le-mal-est-ce-une-bonne-idee
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Combattre le mal est un concept que nous avons tous inscrits profondĂ©ment en nous. C'est une façon de voir la vie, de voir les Ă©preuves qui nous a Ă©tĂ© inculquĂ© depuis toujours. MĂȘme dans certaines religions depuis des siĂšcles, la notion de Bien a toujours Ă©tĂ© opposĂ©e Ă  celle du Mal. Dans nos manuels scolaires, nous Ă©tudions les guerres, nous les revivons Ă  travers les films mais aussi concrĂštement, dans l'actualitĂ© dans certains pays du monde et sous de nouvelles formes propres au contexte et enjeux modernes. Au-delĂ  de l'Ă©chelle collective, c'est aussi dans la sphĂšre plus intime que nous pouvons ĂȘtre encouragĂ© Ă  nous "battre" face Ă  l'adversitĂ©, parfois face Ă  notre propre famille, nos parents, etc. Pour autant, combattre le mal n'est pas une bonne idĂ©e. Que ce soit par survie, par vengeance, par rejet, cette façon de voir la vie nous limite, nous enferme dans des dynamiques rĂ©pĂ©titives et blessantes pour nous-mĂȘme. Voici un article qui permet de comprendre pourquoi cette attitude est limitante et comment faire pour en changer sans pour autant cautionner, valider des dynamiques nĂ©gatives.

Combattre : Le renforcement de notre propre négatif

Le nĂ©gatif, qu’il soit vĂ©cu via une expĂ©rience extĂ©rieure Ă  nous ou intĂ©rieure (voix dans notre tĂȘte, pensĂ©es intrusives, etc.) va faire intervenir des mĂ©moires inconscientes en rĂ©sonance plus ou moins fortes avec ce nĂ©gatif. Le combat contre ce nĂ©gatif va avoir pour effet de renforcer le mal que nous portons dans nos mĂ©moires inconscientes. Plus nous combattons, plus nous rejetons, et plus les dynamiques qui nous dĂ©rangent reviennent dans notre vie sous diffĂ©rentes formes et vont mĂȘme augmenter avec le temps.

Dans une situation concrĂšte, en choisissant de se battre pour rĂ©soudre une situation par la violence physique plutĂŽt que d’appeler la police, on va nĂ©cessairement permettre au mal de se reproduire, en nourrissant ses aspects nĂ©gatifs. La violence attire la violence, car nous agissons exactement comme ce qui nous dĂ©range, nous permettons au mal de se nourrir de notre propre attitude, ce qui le renforce.

Dans le cadre intellectuel, au niveau de nos pensĂ©es et de nos intentions le fonctionnement est le mĂȘme. Au travail, si nous combattons mĂ©taphysiquement nos collĂšgues parce-que nous ne supportons pas leur critiques, leurs mĂ©disances habituelles, nous allons nourrir leurs aspects nĂ©gatifs, et celui-ci continuera de se reproduire schĂ©matiquement et perpĂ©tuellement. Nous entendrons toujours plus de critique, et nous serons toujours sollicitĂ© pour rentrer dans cette dynamique.

Le vrai courage, c’est de se transformer

C’est la mĂȘme chose quand on entend des personnes atteintes de maladies qui « luttent » pour la guĂ©rison ou qui « combattent » leur maladie. Cela donne une impression de force, de courage, et c’est vrai qu’il en faut du courage, mais pas en combattant
 c’est en acceptant, en comprenant, en se transformant. Et cela demande beaucoup de courage. Car le mal est un messager qui veut nous dire quelque chose, nous faire changer des habitudes, notre regard sur une situation, sur une personne. Le mal nous parle quand on sait l’analyser et le comprendre. Et se transformer face au mal qui nous arrive, se remettre en cause, voir ce qu’on a Ă  amĂ©liorer et accepter de changer, c’est cela le vrai courage.

Combattre le mal est une solution de facilitĂ© si l’on peut dire, car c’est considĂ©rer que ce qui est nĂ©gatif, mauvais est Ă  l’extĂ©rieur, que ce n’est pas « soi ». Comme cela, on n’a pas Ă  changer, pas Ă  se remettre en question. C’est une forme de protection contre le changement et l’amĂ©lioration. Combattre le mal, au fond c’est se combattre soi-mĂȘme. Combattre ce que la vie met sur notre chemin pour Ă©voluer.

Mais comment faire alors pour accepter le mal sans le banaliser, comment faire pour retrouver une juste affirmation ? Cela passe par la compréhension. Nous avons peur, nous fuyons ou nous rejetons toujours ce que nous ne comprenons pas en profondeur. Peu importe ce que nous combattons, cela nous reviendra toujours, car le Ciel nous présente nos aspects négatifs afin de les identifier en nous et pouvoir les transformer.


La compréhension par la Loi de la résonance

Quotidiennement, nous faisons face Ă  de nombreuses situations qui nous dĂ©rangent, parfois plus ou moins intensĂ©ment, jusqu’Ă  nous rĂ©volter profondĂ©ment selon le type de parole ou d’actes dont nous sommes tĂ©moin.

La Loi de la rĂ©sonance exprime un principe simple : nous attirons et nous rĂ©sonnons Ă  ce que nous sommes, dans le positif comme dans le nĂ©gatif, dans nos qualitĂ©s comme dans nos dĂ©fauts. C’est un fait scientifique, les Ă©lĂ©ments de mĂȘme frĂ©quence vibratoire vibrent ensemble.

Par la Loi de la rĂ©sonance, nous comprenons que tout le mal que nous voyons est en rĂ©alitĂ© lĂ  pour nous permettre d’apprendre de nous-mĂȘme, de le transcender par le dĂ©veloppement de nos qualitĂ©s. Le mal est Ă©ducationnel, c’est un fait absolu. Il existe uniquement pour nous permettre de prendre conscience de parties cachĂ©es de nous-mĂȘme et de dĂ©velopper des qualitĂ©s. Le mal est au service du Bien


Pour reprendre l’exemple des collĂšgues de travail qui manifestent de la critique au quotidien, par l’application de la Loi de la rĂ©sonance, on se demande quand nous pouvons ĂȘtre critique envers nous-mĂȘme, ou envers les autres parfois. C’est ce qu’il se passe quand nous sommes en train de bouillir intĂ©rieurement parce-que nous entendons notre collĂšgue critiquer, se plaindre pendant de longues heures. IntĂ©rieurement, nous sommes nous-mĂȘme en train de critiquer et de nous plaindre de notre collĂšgue, nous reproduisons la mĂȘme frĂ©quence vibratoire. Ou alors, si nous ne le critiquons pas sur le moment, cela fait rĂ©sonance Ă  des parties en soi qui ont pu critiquer par le passĂ© et sont encore logĂ©es dans notre inconscient, attendant d’ĂȘtre nettoyĂ©es.

Utiliser les résonances pour apprendre et évoluer

Nous vivons des situations en accord avec qui nous sommes profondĂ©ment, avec ce que nous avons Ă  apprendre pour Ă©voluer vers le meilleur de nous-mĂȘme. Quand on comprend cela en profondeur, on utilise chacune de ces situations « dĂ©rangeantes » pour revenir Ă  soi, pour identifier le nĂ©gatif en nous, et on le transforme. Ainsi, nous Ă©voluons dans le respect de nos valeurs et dans le respect du rythme d’Ă©volution des autres. Et finalement, notre conscience se modifie positivement, et notre environnement aussi, en accord avec nous-mĂȘme, nos vibrations, nos qualitĂ©s, et nos dĂ©fauts en transformation.

Lire l'article au complet
Show
IRSS 2-banner-homepage
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Reddit
Email
Saviez-vous que tous les rĂȘves ont un sens ? Au-delĂ  de ces images que nous recevons la nuit existe un code, un langage, que nous pouvons tous apprendre Ă  dĂ©coder, pour nous aider au quotidien Ă  mieux nous comprendre. Dans cette confĂ©rence, prĂ©sentĂ©e par les Professeurs et Assistants Professeurs du Centre d’Enseignement et de Recherche UCM, nous dĂ©couvrirons les secrets du langage symbolique prĂ©sent dans les rĂȘves, mais aussi dans notre rĂ©alitĂ© concrĂšte. 

Saviez-vous que tous les rĂȘves ont un sens ? Au-delĂ  de ces images que nous recevons la nuit existe un code, un langage, que nous pouvons tous apprendre Ă  dĂ©coder, pour nous aider au quotidien Ă  mieux nous comprendre. Dans cette confĂ©rence, prĂ©sentĂ©e par les Professeurs et Assistants Professeurs du Centre d’Enseignement et de Recherche UCM, nous dĂ©couvrirons les secrets du langage symbolique prĂ©sent dans les rĂȘves, mais aussi dans notre rĂ©alitĂ© concrĂšte. 

Nous y prĂ©sentons Ă©galement la Formation IRSS (InterprĂ©tation des rĂȘves, signes, symboles), un programme unique pour apprendre Ă  interprĂ©ter ses rĂȘves au quotidien, avec un suivi hebdomadaire dans un portail en ligne. Cette formation reprĂ©sente la rĂ©fĂ©rence mondiale dans le domaine de l’interprĂ©tation des rĂȘves, et nos travaux de recherche sont suivis par des psychologues, mĂ©decins, psychiatres et thĂ©rapeutes partout Ă  travers le monde.

Quand on comprend le Langage Symbolique, on entre dans une nouvelle rĂ©alitĂ© : on comprend les symboles que nos rĂȘves nous prĂ©sentent chaque nuit, mais on peut Ă©galement dĂ©coder les symboles prĂ©sents dans notre vie au quotidien. En effet, tout ce qu’on vit pendant la journĂ©e peut ĂȘtre analysĂ© comme un rĂȘve. Ainsi, quand on Ă©tudie le Langage Symbolique, on peut non seulement mieux se comprendre de l’intĂ©rieur, mais Ă©galement apprendre Ă  dĂ©coder notre vie extĂ©rieure avec une nouvelle dimension…

DĂ©couvrez dans cette confĂ©rence 14 partages exceptionnels sur des sujets variĂ©s et multi-dimensionnels, prĂ©sentĂ©s par des experts du Langage Symbolique et de l’interprĂ©tation des rĂȘves. Entrez au coeur de la Connaissance des rĂȘves et des symboles, avec ces tĂ©moignages vĂ©cus inspirants et instructifs…

Comment les rĂȘves peuvent nous aider ? - Formation IRSS | UCM

Chapitres de la conférence :

0:00 – Introduction par Kaya
3:15 – Kaya | PrĂ©sentation de la Formation IRSS
14:41 – Anthony | Ce code qui change tout
21:38 – Kasara | Je rĂȘve toujours Ă  mon ex
28:15 – Patrick | On ne choisit pas un mĂ©tier par hasard
35:39 – RĂ©gine | Restriction d’eau et Ă©motions
41:53Kaya | Travaux de recherche du Centre UCM
45:30Eloi | Un chat habillé
50:03Sophie | Du yoga qui communique
55:02Geoffrey | Un rĂȘve pour savoir comment intervenir
1:02:33Thomas | Les rĂȘves, c’est concret
1:06:26Christiane | Tournesols tournés vers la lumiÚre
1:15:25Kaya | Étudier ses rĂȘves
1:28:10Thibaut | Être bien Ă  l’Ă©coute
1:33:36Claire | Prémonition
1:37:37Alexis | Conversation secrĂšte
1:42:42Emeline | L’enfant papillon
1:47:03Kaya | Conclusion & Générique

Lire l'article au complet
Show
Conseils de vie